Chevenement

Rédigé par Chevenement.fr le 29/03/2018

Jean-Pierre Chevènement était l'invité de "19h Ruth Elkrief" sur BFM TV, mercredi 28 mars 2018.

Verbatim

  • Marche blanche et antisémitisme
    (A propos de l'éviction de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen de la Marche blanche) : Tous nos concitoyens sont soulevés d'indignation devant le crime atroce qui a été commis contre Mireille Knoll. J'ai admiré les propos de son fils.
    (sur les actes antisémites qui feraient l'objet de déni ou de silence) : J'ai été ministre de l'Intérieur, je ne crois pas que ceux qui se souviennent de mon passage à ce ministère aient pu associer mon nom à une quelconque indifférence vis-à-vis de ces actes, rares à l'époque, que j'ai toujours flétris et combattus. Cela fait partie d'une culture du déni qui n'a jamais été la mienne. Il y a des faits qu'il faut savoir regarder en face mais qu'il ne faut pas instrumenter à des fins d'hystérisation du débat public.
  • Il y a d'un côté la religion, de l'autre côté la politique, il faut distinguer les deux domaines. La Fondation de l'Islam de France est laïque, à vocation profane. Nous cherchons à apporter des réponses culturelles à la hauteur du défi que nous jette l'islamisme radical.
  • Le Président de la République a prononcé un discours plein d'élévation. Il a fait appel aux forces morales qui sont notre vraie capacité de riposte au terrorisme islamiste. C'est la résilience du peuple français, sa capacité à se rassembler, se souder, qui fera qu'à la fin nous pourrons l'emporter sur le terrorisme djihadiste, phénomène qui durera longtemps malheureusement car les causes endogènes et exogènes sont là.
  • Les événements qui ont eu lieu durant la Marche blanche n'étaient pas à la hauteur de cette journée qui était un hommage solennel à un colonel qui, par son comportement, a relevé l'idée qu'on pouvait se faire de la France et des Français. Le Président de la République a appelé à un rassemblement national.
  • J'entends proposer d'expulser les fichés S. Il n'y a pas d'autorité judiciaire qui puisse, sur la base de soupçons, prononcer une telle expulsion dans l'état actuel du droit. Ou alors il faut instaurer une nouvelle «  loi des suspects  »...

Rédigé par Chevenement.fr le 28/03/2018

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation de l'Islam de France.

Au nom de la Fondation de l’Islam de France, son Président Jean-Pierre Chevènement, s’associe à l’hommage national rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. L’éclat de son sacrifice héroïque rejaillit sur toute la Gendarmerie nationale. Elle émeut le peuple français dans ses profondeurs en lui montrant qu’il existe encore une mystique républicaine : quand un de ses serviteurs prend le risque de sa vie pour faire respecter ses lois et protéger ses concitoyens.

Rédigé par Chevenement.fr le 22/03/2018

Les actes du colloque du 11 décembre 2017 sont disponibles en ligne sur le site de la Fondation Res Publica.

  • République et connaissance, par Etienne Klein, physicien, professeur à l'École centrale à Paris et directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au Commissariat d’Energie Atomique, membre de l’Académie des technologies, docteur en philosophie des sciences

Rédigé par Chevenement.fr le 19/03/2018

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, Représentant spécial de la France pour la Fédération de Russie

La participation massive de l’électorat russe – supérieur aux deux tiers – plus encore que l'ampleur du vote en faveur de Vladimir Poutine – les trois quarts des suffrages exprimés – devrait faire réfléchir les coryphées de la russophobie en Occident. On ne peut fonder une paix durable en Europe qu'à travers un étroit partenariat avec ce grand pays qu'est la Russie. C'est le rôle de la France de contribuer à un dialogue franc et ouvert avec Vladimir Poutine dont la légitimité sort puissamment confortée de ce scrutin.

Rédigé par Chevenement.fr le 27/02/2018

Entretien de Jean-Pierre Chevènement à la Presse Quotidienne Régionale, propos recueillis par Francis Brochet, 19 février 2018.

Presse Quotidienne Régionale : La réélection probable de Vladimir Poutine est-elle une bonne nouvelle pour la Russie ?
Jean-Pierre Chevènement : Je constate simplement que la popularité de Vladimir Poutine est grande. L’opinion publique russe est sensible au fait qu’après dix années d’anarchie, il a contribué à rétablir un Etat en Russie. J’observe que ces élections vont intervenir dans le cadre de la constitution de 1993, inspirée de la constitution française. Vingt-cinq ans après la révolution de 1789, la France avait déjà usé huit constitutions ! Et le pluralisme existe en Russie : c’est faute d’une opposition réellement convaincante que la réélection de Vladimir Poutine apparaît comme assurée.

Vous avez rencontré Vladimir Poutine. Comment le caractériser ?
Je ne décrirai pas Vladimir Poutine comme un enfant de chœur, mais assurément comme un homme d’Etat, capable de vues longues, soucieux de moderniser son pays, d’y restaurer l’Etat, capable aussi d’un grand pragmatisme. Je l’ai rencontré à Sotchi, au début de mai 2014 pour préparer la mise en place du « format de Normandie » : il a pris un certain nombre d’engagements, qu’il a tenus. Notamment l’engagement de ne pas revendiquer l’annexion du Donbass par la Russie, mais simplement souhaiter que ces gens puissent parler le russe et l’apprendre à leurs enfants. Il y a eu dans la crise ukrainienne une grande part de malentendus.

Abonnez-vous à la Newsletter

Facebook Twitter Rss

© Chevenement.fr 2015