Chevenement
"Le triple A n'est pas un projet républicain"

Rédigé par Chevenement.fr le 09/11/2011 à 17:01 | Lu 2262 fois

bce euro europe françois fillon françois hollande marine le pen traité de lisbonne traité de maastricht

Jean-Pierre Chevènement était "l'invité de Michel Cardoze" sur Sud Radio, mercredi 9 novembre 2011.

Verbatim express

  • A propos des nouvelles mesures annoncées par F. Fillon : Je pense que cette rigueur est bornée par l'horizon du triple A. Le triple A n'est pas un projet républicain. Nous sommes prisonniers de la monnaie unique. C'est une maison mal construite et qui, aujourd’hui, nous tombe sur la tête.
  • Le concours des plans de rigueur dans chaque pays va aboutir à une récession généralisée. Il faut changer de logique. (…) On peut entasser plan de rigueur sur plan de rigueur, cela ne changera rien.
  • L’Europe doit s'appuyer sur la démocratie qui vit dans chaque Nation. Il faut que les peuples européens arrivent à définir un plan de croissance. C'est parfaitement possible. Il suffirait de donner à la monnaie unique un moteur puissant, qui existe et qui est la BCE mais dont la mission actuelle est la lutte contre l'inflation. Il faudrait lui demander de soutenir la croissance et l'emploi.

  • Je suis un de ceux, avec quelques autres, qui ont combattu l'idée de transfert de souveraineté monétaire à un aréopage de banquiers centraux irresponsables.
  • Je souhaite que tous ceux qui m'entendent s'inspirent de mes idées. J'ai défini ma candidature comme pédagogique à l'égard des citoyens mais également à l'égard des candidats.
  • J-L. Melenchon a fait des progrès depuis Maastricht puisqu'il avait alors suivi le vent dominant. Il a pris de la distance et a fait des propositions qui vont dans le bon sens. Pour François Hollande, c'est plus difficile car il a été non seulement pour Maastricht mais également pour le Traité Constitutionnel et le Traité de Lisbonne. Il est très important pour lui de se sortir de la logique de la monnaie unique.
  • A propos d'une éventuelle présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle : Pour le moment je ne le vois pas venir.
  • François Hollande a une nette avance si j'en crois les sondages. Le 21 avril, qu'on invoque à tout propos et hors de propos, est avant tout l’extincteur du débat politique pour ne pas parler de la crise du capitalisme financier et de son avatar : celle de la monnaie unique. Il faudra bien en sortir vivant. Je propose donc de réorienter la monnaie unique ou, à défaut, de la faire muter en monnaie commune


(2) Commentaires
1. Michel PILLIER le 09/11/2011 23:26
Si le triple A n'est pas un projet républicain, la critique du triple A n'y suffit pas non plus...
Peut-on laisser entendre qu'il suffirait de faire tourner la "planche à billets" pour résoudre la crise de la dette ?
Oui, la relance européenne est absolument nécessaire pour éviter la catastrophe d'une austérité généralisée. Mais pour y parvenir, il faut bien plus qu'une candidature "pédagogique". Il faut une vraie volonté de devenir président pour convaincre et entrainer les français d'abord, nos partenaires ensuite. La tâche est rude, herculéenne. Mais elle vaut la peine.
2. Dona FERENTES le 10/11/2011 09:54
Tout cela est très bien, mais il faut d'abord pouvoir voter en sécurité.
http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/comment_voter/machines-voter
les règles ne sont pas respectées, et il y a péril à le faire remarquer.
Nouveau commentaire :

Abonnez-vous à la Newsletter

Facebook Twitter Rss

© Chevenement.fr 2015