Chevenement
On ne peut pas être à la fois ministre de l’Intérieur et candidat à la Présidence de la République

Rédigé par Jean-Pierre Chevènement le 25/01/2007 à 19:01 | Lu 10045 fois

intérieur nicolas sarkozy rg ségolène royal

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement, 25 janvier 2007

Comme ancien ministre de l’Intérieur, je sais par expérience que les Renseignements Généraux s’octroient, sans doute en vertu de leur appellation même, une compétence générale pour enquêter afin d’entretenir la vigilance gouvernementale.

De cette compétence générale ne résultent pas forcément des avis compétents. Je veux bien croire que le cabinet de M. Sarkozy n’a pas demandé une note sur tel ou tel membre de l’entourage de Madame Royal. Mais là n’est pas le problème : les services devancent toujours ou croient devancer les désirs du ministre.

Plutôt que de rappeler les services de renseignement à une réserve qui devrait aller de soi en période électorale, je trouve préférable que M. Sarkozy mette lui-même fin à une situation qui ne peut que nourrir la confusion : on ne peut pas être à la fois ministre de l’Intérieur et candidat à la Présidence de la République.

Que M. Sarkozy s’applique à lui-même cette déontologie républicaine qu’il réclamait dans son discours du 14 janvier quand il déclarait vouloir « une démocratie irréprochable... celle où l’Etat est impartial ». Je lui demande donc de mettre sans tarder davantage ses actes en conformité avec son discours. Ce serait la meilleure manière de le rendre crédible.



Abonnez-vous à la Newsletter

Facebook Twitter Rss

© Chevenement.fr 2015