Chevenement
PPE : Évitons de nous tirer une balle dans le pied

Rédigé par Chevenement.fr le 22/11/2018 à 11:27 | Lu 1611 fois

allemagne france nucléaire ppe énergie

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement

Au moment où le gouvernement s’apprête à publier la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), il faut rappeler que la transition énergétique engagée par l’Allemagne, selon des modalités qui lui sont propres, entraînent un doublement de la facture d’électricité payée par les ménages allemands par rapport à celle acquittée par les ménages en France.

Évitons de nous tirer une balle dans le pied en programmant la fermeture de nos centrales nucléaires. Celles-ci sont déjà largement amorties, et elles peuvent être prolongées à moindres frais dans des conditions qui préservent la sécurité. N’abandonnons pas cet atout majeur de notre pays dans la compétition internationale que constitue la maîtrise du cycle complet de l’énergie nucléaire.

L’écologie punitive, ça suffit ! Il est temps que le gouvernement intègre les considérations de coût dans un dispositif qui a été mis en place, il faut le rappeler, lors du quinquennat précédent par le gouvernement socialiste, au lendemain de la décision unilatérale de l’Allemagne de "sortir du nucléaire", ruinant ainsi la perspective d’une politique européenne de l’énergie cohérente.

La France n’a pas à s’aligner sur un modèle allemand plus que problématique, eu égard à l’explosion des émissions de gaz à effet de serre engendrée par le recours au charbon rendu nécessaire par le caractère intermittent du solaire et de l’éolien.


(1) Commentaires
1. Carl GOMES le 25/11/2018 21:31
Je suis d'accord sur la prolongation de l'utilisation de nos centrales nucléaires et constructions de nouveaux réacteurs mais pour des raisons toutes autres, relatives à la puissance nette qu'ils sont capables de fournir.
Car le rôle des émissions en CO2 d'origine fossile dans le réchauffement climatique n'est pas prouvé, il est fortement remis en cause actuellement notamment par les Etats-Unis et par leur président, Donald Trump. Les conclusions du rapport du GIEC avaient déjà été remises en question par le scientifique Claude Allègre en France, dans son ouvrage "L'imposture climatique" (2014) dans lequel il prend position contre l'instauration d'une taxe carbone: « Elle serait inutile climatiquement, injuste socialement, nuisible économiquement.» Il s'oppose à Nicolas Hulot, et le qualifie d'« imbécile » et de « nul complet ». Hulot, qui est devenu célèbre en tant que présentateur TV de l'émission Ushuaïa nature dans les années 90, n'a aucune compétence scientifique; il mène un train de vie faisant qu'il est complètement déconnecté du peuple (on sait qu'il a profité de larges rémunérations au sein de sa fondation et d'une entreprise; il a par régulièrement touché, entre autres revenus, 300.000 euros de royalties annuels pour la commercialisation des produits de la marque Ushuaia (gels douches, shampoings,...) avec l'entreprise TF1...
On voit mal pourquoi les Français, responsables d'une toute partie infime des émissions de CO2 qui ne jouent certainement aucun rôle sur le climat, devraient être pénalisés par leurs gouvernements. ça suffit!
Nouveau commentaire :

Abonnez-vous à la Newsletter

Facebook Twitter Rss

© Chevenement.fr 2015